5ea1a6976e272_douanier-rousseau-pour-les-enfants.jpeg
#artpourlesenfants

Nous vous proposons d’explorer Le rêve, œuvre majeure d’Henri Rousseau, créée en 1910. Nous avons créé des supports pour aider les plus petits à observer le tableau. A vous de picorer dans ce déroulé en fonction de l’âge de votre enfant.

Nous conseillons cette visite virtuelle à partir de 2 ans, mais elle parlera aussi aux jeunes collégiens !

N’hésitez pas aussi à vivre l’expérience immersive d’Arte. https://www.arte.tv/sites/webproductions/les-reves-du-douanier-rousseau/

 

le reve le douanier rousseau explique aux enfantscrédit : Henri Rousseau, Le Rêve (huile sur toile, 1910, 298,5 × 204,5 cm, Museum of Modern Art, New York – États-Unis) / Domaine public via Wikimedia Commons

 

1/ Le Douanier Rousseau a peint une jungle... imaginaire !

 

Pour commencer, observez le tableau pour comprendre ce qu’il représente. C’est quoi cette image ?

Une forêt, ou plus exactement une jungle.

Définition de jungle : forme de savane touffue (herbes hautes, bambous, palmiers…) où vivent les grands fauves.

 

  • Cherche et trouve

Les cartes de nomenclature dans le support en bas de l’article seront d’une grande aide pour les plus petits, et ceux qui ont besoin d’indices supplémentaires.

 

Il y a plein de détails à trouver dans ce tableau !

Sauras-tu trouver les 8 animaux ?

Indice : tu dois trouver 2 lions (les fameux fauves qui vivent dans la jungle !), un oiseau gris, un oiseau à la gorge orangée, 3 singes, un éléphant et un serpent.

Ça en fait du monde ! Crois-tu que les animaux soient autant regroupés dans la jungle ? Evidemment non ! C’est le peintre qui imagine tout cela.

les animaux le douanier rousseau

 

Maintenant, passons à la flore (aux plantes).

Deux fruits se cachent dans le tableau. Les vois-tu ?

Indice : Ils ont des couleurs vives.

Tu peux les compter : 5 régimes (=grappes) de bananes, et 18 oranges.

Regarde ces photos d’un bananier et d’un oranger.

Que remarques-tu ? N’y a-t-il pas quelque chose qui cloche sur la peinture d’Henri Rousseau ?

Les arbres peints n’ont rien à voir avec les arbres fruitiers réels. En fait, les oranges poussent sur un acacia, et les bananes poussent n’importe où !

Et puis tu as vu ces grosses fleurs blanches, roses et bleues ? Elles sont énormes par rapport au reste des éléments. Elles ont à peu près la même taille que la tête du lion. Ces fleurs sont des lotus. Mais les fleurs de lotus ne sont pas si grosses en vrai. Et les fleurs de lotus bleues, ça n’existe pas !

 

Une fois encore c’est l’imagination d’Henri Rousseau qui a créé tout cela.

 

  • Henri Rousseau, le douanier qui n’a jamais voyagé

 

Henri Rousseau imagine car… il n’a jamais voyagé ! On l’imagine pourtant bien avec son chevalet au milieu de la nature.

le douanier rousseau

 

Henri Rousseau est né en 1844, et mort en 1910 (l’année où il peint ce tableau). Il était douanier à Paris, c’est-à-dire qu’il contrôlait les arrivées de fruits, légumes et céréales. C’est à cause de son métier que ses amis (et le monde entier aujourd’hui) le surnomme « Le Douanier Rousseau ».

Son inspiration il la trouve dans la serre du Jardin des Plantes, un très beau jardin à Paris. Dans cette serre, il découvre toutes ces plantes tropicales qu’on voit dans son tableau. Il s’inspire également des gravures dans les magasines de l’époque, notamment pour peindre les animaux sauvages.

 

 

 

2/ Pourquoi ça s'appelle "le rêve" ?

 

On a parlé des animaux et des plantes, mais on n’a pas encore parlé des personnages du tableau. Il y en a 2. Les vois-tu ?

 

  • La femme allongée sur un sofa

Tu as sûrement vu dès le premier coup d’œil cette femme nue.

 

nue le reve douanier rousseauAs-tu remarqué sur quoi elle était allongée ? Un canapé ! Comme s’il y avait des canapés dans la jungle ! Là encore on voit qu’Henri Rousseau imagine complètement son décor.

Ce canapé permet de faire ressortir la femme. On la voit très bien parce que le peintre a joué sur les contrastes de couleurs. Le canapé sur lequel elle est allongée est rouge foncé, presque noir à certains endroits, alors que sa peau est très claire.

 

 

Comment décrirais-tu le visage de cette femme ? Elle a l’air anxieuse ou calme ?

Elle semble dans l’attente tranquille.

Mais tu as déjà vu quelqu’un s’allonger tranquillement alors qu’il y a des lions, un serpent et des singes farceurs dans le coin ?

Ca n’existe pas… sauf dans le jardin d’Eden. Le peintre nous montre un monde idéalisé, où les animaux et l’Homme vivent en harmonie.

 

On ne sait pas très bien qui est cette femme. Certains disent qu’elle est la représentation du dernier amour d’Henri Rousseau, un amour malheureusement non partagé.

Le peintre a écrit ce poème :

Yadwigha dans un beau rêve

s’étant endormie doucement

entendait les sons d’une musette

dont jouait un charmeur bien pensant.

Pendant que la lune reflète

Sur les fleurs, les arbres verdoyants,

Les fauves serpents prêtent l‘oreille

Aux airs gais de l’instrument.

 

  • Le joueur de musette

 

joueur de musette le reve

 

L’autre personne présente dans ce tableau est le joueur de musette, juste derrière les lions. Il transporte la jeune femme dans ce rêve. Tel un charmeur de serpent, il envoûte son public et anime les végétaux, endossant le rôle de Morphée.

C’est au son de sa musique que les lions semblent hypnotisés, et que l’harmonie se fait.

 

 

 

 

 

 

 

 

3/ qu’est-ce qui fait le style si particulier d’Henri Rousseau ?

 

 

  • Chasse aux couleurs

Quelle est la couleur principale du tableau ?

Ce vert nous plonge dans un univers végétal.

En fait, nous devrions parler de ces verts. On dit que 22 nuances de verts se cachent dans ce tableau. Combien arrives-tu à en trouver ?

nuances de verts du Reve du douanier rousseau

 

Pour les plus petits, cet exercice sur les verts est l’occasion d’aborder la notion de camaïeu, de foncé et de clair.

 

 

Le vert est composé de quelles couleurs primaires ?

Le jaune et le bleu. On voit essentiellement du vert tirant vers le bleu. Cette prépondérance du vert dans le tableau crée une harmonie dans le tableau.

 

Quelles couleurs voit-on encore dans le tableau.

Une palette est mise à disposition dans le support en bas de page : l’enfant doit prendre un rond de couleur, le trouver dans le tableau et le replacer sur la palette.

 

Orange, rose, bleu turquoise, jaune vif… les couleurs sont vives et variées. Elles tranchent avec le vert.

Le orange ressort particulièrement. C’est une couleur complémentaire du vert.

 

Cette utilisation du cercle chromatique, et la richesse de la palette du Douanier Rousseau est d’autant plus une prouesse qu’Henri n’a jamais pris de cours de dessin ! Il a appris à peindre tout seul, en allant notamment se promener au Louvre. C’est pour ça aussi que son style est bien à lui !

 

 

 

 

  • Collages

 

Les peintures du Douanier Rousseau ont une autre particularité : elles n’ont pas de perspective. On ne saurait pas dire si l’éléphant par exemple est loin de nous ou proche.

Les feuilles en bas sortent de nulle part. La femme nue n’a pas d’ombre.

Finalement, c’est comme si tous les éléments étaient collés les uns par dessus les autres. D’ailleurs, il paraît qu’Henri Rousseau commençait toujours par le haut du tableau, et ajoutait les éléments les uns par dessus les autres au fur et à mesure.

 

 

Si on résume très simplement, on a vu que Le Douanier Rousseau :

  • avait un style précis. On reconnaît très bien les animaux, les plantes, les fruits…

  • ne respectait par les proportions (cf. les fleurs qui sont beaucoup trop grosses par exemple)

  • choisissait des couleurs intenses

  • n’utilisait pas la perspective (c’est comme un collage)

C’est pour toutes ces raisons qu’on le classe parmi les peintres naïfs.

 

Support de visite pour aider les enfants à interagir avec l'oeuvre.

 

Maintenant à vous de jouer ! Suivez le DIY pour créer votre propre œuvre façon Le Douanier Rousseau.

 


Créé le par Mis à jour le

Le Douanier Rousseau expliqué aux enfants

L’œuvre d’Henri Rousseau est géniale à aborder avec des enfants. Sa source d’inspiration n’est autre que son imagination débordante et le jardin en bas de chez lui à Paris. Il est finalement si proche du fonctionnement d’un enfant, en y ajoutant tout son génie !

 

On se tient au courant pour la suite

Le temps des parents c'est précieux.
Alors pour vous en faire gagner encore plus, on vous envoie chaque semaine notre top 10 des activités à ne pas manquer.
Inscrivez-vous, c'est gratuit (et inestimable).